Epalzeorhynchus bicolor

Labéo à queue rouge, Labéo bicolor.

Famille Cyprinidae

Ordre Cypriniformes

Genre Labeo

Les Labéos ont été décrits en 1931 et importés en Europe dès 1952, par l'aquarium de Hambourg.

Le Labéo bicolor est un joli poisson solide et relativement peu exigeant quant à son régime alimentaire et aux conditions physico-chimiques de l'eau ,sa maintenance ne pose pas de problème particulier , pour autant qu'on lui fournisse assez d'espace pour bouger et de cachettes pour y trouver refuge et qu'on ne lui impose pas de partager son bac avec des congénères. Il lui faut au moins un bac de 250-300 l.

Le Labéo bicolore est magnifiquementz coloré : son corps se pare d'un noir profond et sa caudale d'un rouge vif. Le contraste entre les 2 couleurs est très net et très beau. Une teinte un peu grisâtre ou pâle est en général un signe d'alerte , le poisson est en mauvaise santé , stressé ou maintenu dans un aquarium dont les paramètres sont inadaptés.

Poisson solitaire et très territorial le Labéo est relativement associal : il n'accepte pas la présence d'autres mâles de son espèce ! Pour éviter cette situation, il ne faut pas faire cohabiter 2 Labéos , puisqu'on distingue mal les sexes.

 

Origine

A l'état sauvage ,il vit dans les rivières chaudes , aux eaux peu profondes de la Thaïlande , de la Birmanie et du Laos, dans le bassin de Chao Phrya. En milieu naturel , on le rencontre surtout dans les cours d'eau où le fond est rocheux ,composé d'éboulis pierreux, ainsi que de branches et de racines sur lesquelles il trouve de nombreuses algues, des petits insectes et des larves, dont il fait sa nourriture.

C'est malheureusement un poisson qui aurait ajourd'hui dipsaru dans la nature , Dans les années 70, plusieurs barrages ont été construits en Thaïlande et ceux-ci ont modifié le régime des cours d'eau . De grandes zones de marais ont été également asséchées. Il est en liste rouge http://www.iucnredlist.org/.

C'est un bon nageur, et un excellent sauteur. Des périodes d'immobilité prolongées alternent avec des déplacements rapides et brusques. Pour l'accueillir, il est donc indispensable de prévoir un bac de grande dimension ,d'au moins 250 litres , doté d' un couvercle qui ferme bien .

Dès que leur taille est de 4 à 5 centimètres, les Labéo sont extrêmement robustes et s'adaptent facilement à plusieurs types d'aquariums, mais ils préfèrent une eau légèrement acide et dont la dureté reste modérée.

 

Description :

Le corps est fusiforme, fortement comprimé latéralement, avec le dos légèrement arqué et le ventre plat. Sa forme générale est allongée et sa tête effilée.

La section du corps est presque triangulaire jusqu'à la queue et comprimée ensuite. La tête est petite avec de grands yeux ; La bouche aux lèvres épaisses, dotée de 2 paires de barbillons, est en position ventrale ce qui lui permet de racler la végétation au fond ou sur les feuilles des plantes.

Toutes les nageoires sont noires excepté la caudale. Les nageoires pectorales, ventrales et anales sont assez grandes. La dorsale est haute et de forme triangulaire. La nageoire caudale, de couleur rouge sang mais tirant aussi parfois sur l'orange, est bilobée, forte et longue.

Installation dans le bac

Plus le Labéo vieillit, et plus il devient beau : les couleurs sont plus intenses, le noir plus velouté. Les jeunes ont un liséré blanc sur les nageoires, ou présentent parfois une petite tache blanche sur le haut de la dorsale. Ces marques sont tout à fait normales et ne sont pas des signes de maladie… A l'achat, il faut choisir un poisson dont le noir est très foncé, qui est actif, se déplace dans le bac en cherchant à manger et ne reste pas prostré sur le fond ou caché en permanence dans le décor.

Le poisson est transporté dans un sac en plastique avec un peu d'eau, parfois gonflé à l'oxygène. A l'arrivé à la maison il faut éviter de vider directement le sachet et le poisson dans son nouvel aquarium .Un temps d'adaptation est nécessaire. Il convient de laisser le sac flotter une dizaine de minutes à la surface de l'eau pour que les températures s'équilibrent, puis de l'ouvrir et d'y verser à plusieurs reprises un peu d'eau prise dans l'aquarium et d'attendre que le poisson soit habitué à ces nouveaux paramètres. Ces manipulations peuvent prendre plus d'une demi-heure et sont gage d'une bonne acclimatation du poisson à son nouvel environnement. On peut ensuite le faire sortir en évitant de verser l'eau contenue dans le sac afin de ne pas transvaser inopinément des escargots ou des parasites indésirables.

 

Maintenance

Poisson solitaire et très territorial le Labéo est relativement associal : il n'accepte pas la présence d'autres mâles de son espèce ! Pour éviter cette situation, il ne faut pas faire cohabiter 2 Labéos , puisqu'on distingue mal les sexes.

Parfois il est relativement inoffensif pour les autres habitants du bac, parfois c'est une vraie terreur ! Il peut rester discret, bien qu'il dérange souvent les autres par ses mouvements brusques et des grands remous inattendus. Plus sa taille est imposante plus il devient territorial et hargneux. En prenant de l'âge et du poids il peut alors terroriser tous les autres poissons, même les espèces de grande taille ne l'impressionnent pas.

Son caractère chahuteur sème souvent le désordre dans l'aquarium. Il pourchasse les poissons marqués de rouge, en les prenant peut être pour des congénères, mais reste indifférent envers les poissons présentant d'autres colorations. Dès qu'il aperçoit une nageoire rouge, il fonce et chasse celui qui ose s'approcher de ce qu'il considère comme son territoire

.

C'est donc un poisson qui n'a pas une conduite exemplaire mais qui peut quand même souvent être placé sans vrai problème dans un bac communautaire de plus de 250 litres. Mais son style de vie et surtout son comportement agité sont absolument incompatibles avec un plus petit bac, puisqu'il croît rapidement et atteint une grande taille. Dans la nature il peut mesurer plus d'une vingtaine de centimètres mais dépasse rarement 15 cm en aquarium. Dans de bonnes conditions sa longévité est d'environ 6-8 ans.

Il vaut mieux introduire un jeune Labéo dans un aquarium déjà peuplé que de placer des nouveaux petits poissons dans un bac habité depuis longtemps par un Labéo . Dans un grand bac, ( 450L et plus ) il tolère assez bien des Botias clowns et s'intégre parfois à leur groupe. Mais d'autres fois il les agresse, sûrement à cause du rouge de leur queue... Par contre il ne s'entend pas du tout avec les Gyrinocheilus qu'il pourchasse souvent toute la journée.

 

 

L'Aquarium idéal

La hauteur d'eau a peu d'importance, mais il faut lui donner un assez grand volume pour ses déplacements. Il faut donc prévoir un espace de nage généreux et libre de plantations. Idéalement le bac devrait faire 300L et plus...

La filtration doit être assez importante avec un débit de deux à trois fois le volume du bac par heure, assortie d'un bon brassage en surface pour oxygéner l'eau, mais sans créer un courant trop fort. On peut installer le tuyau de rejet du filtre juste sous la surface pour générer des remous qui favorisent les échanges gazeux, tout en évitant le bruit de cascade de l'eau qui retombe ! Si le brassage est trop fort ,le Co2 dissous dans l'eau et nécessaire pour la bonne santé des plantes, va s'échapper trop rapidement . Dans un bac de grande longueur, on peut placer une pompe à l'opposé du filtre pour éviter les zones d'eau stagnante.

L'eau de conduite convient bien pour autant que le chlore soit éliminé par un bon brassage et que la dureté ne dépasse pas 12 TH .Le pH à obtenir se situe au environ de 7. Les Labéos apprécient un bac propre ,aéré et riche en oxygène ,il faut donc faire des changements d'eau assez importants , environ 20% chaque semaine. Le renouvellement régulier d'une partie de l'eau reste le meilleur moyen de prévenir les problèmes d'hygiène et la dégradation du milieu. Il faut mesurer régulièrement les nitrates (et pas seulement surveiller le taux de nitrites,) et veiller au bon équilibre de l'aquarium.

La température idéale se situe entre 24 et 27 degrés. Le bac peut être décoré de branches, de roches et de pierres non calcaires, formant des éboulis et présentant de nombreuses grottes ainsi que d'une végétation dense, pour que le Labéo puisse y trouver de multiples cachettes , dans les quelles il se tient dans d'amusantes position, la tête en haut ou en bas. Il occupe la partie inférieure et le fond du bac , nageant parfois en pleine eau.

Le sable du fond doit être peu compact , il faut éviter d'employer de la quartzite car les bords coupants risquent de blesser ses barbillons lorsqu'il fouille le sol.

Pour aménager l'aquarium, on peut utiliser des racines de Mopani, préalablement bouillies pour éliminer les micro-organismes et une partie des tanins, posées sur un fond sablonneux et entourées de plantes hautes. Des pierres non calcaires forment des cachettes ,le premier plan étant délimité par des plantes. Crinum thaianum , Echinodorus latifolius, Hygrophila difformis, Cryptocoryne wendtii , Rotala rotundifolia.

 

 

Nourriture

Vorace et omnivore, le Labéo passe une grande partie de la journée à grignoter ici ou là ,et fait ainsi de nombreux petits repas : il broute les algues et cherche des petits organismes sur les feuilles des plantes .Grâce à ses passages fréquents ,les feuilles sont débarrassées des déchets qui peuvent s'y déposer : il joue ainsi un rôle de "nettoyeur" très utile dans le bac.

Il a besoin de nourriture végétale, qu'il faut lui distribuer régulièrement sous forme de concombre, de courgette , de feuilles de laitue ,de salade et d'épinards ,blanchies quelques instants à l'eau bouillante ou passées au micro-onde. Il accepte très bien les vers de vase, et les proies vivantes et congelées , tubifex , larves de moustiques, artémias ou petits insectes, mais n'apprécie pas trop les flocons,les comprimés et les paillettes.

Une nourriture riche et variée permet de garder des poissons vifs et en bonne santé.

 

Un spécimen stressé et terne

Reproduction très rare en aquarium

Dimorphisme

La nageoire dorsale des mâles est plus pointue, alors que celle des femelles est plus carrée et le bord arrière forme un angle droit. En règle générale, la femelle est plus grosse et plus massive que le mâle et arbore des couleurs plus ternes .

Dans les élevages thaïlandais, ce poisson est reproduit d'une manière semi-naturelle dans des étangs en plein air . L'élevage est difficile en aquarium parce que le couple a besoin de disposer d'un vaste espace. Il faut leur fournir des aquariums de 500 à 1000 litres ou de grands bassins chauffés et prévoir aussi un éclairage tamisé, une eau très peu minéralisée , une température de 27 °C, ainsi que suffisamment d'abris et de plantes.

Les jeux amoureux ne sont pas de tout repos et la femelle doit supporter la violence du mâle.

Une tentative couronnée de succès a eu lieu dnas une eau :GH 6°, pH 8.5, température 28°C.

Leurs pontes ont été parfois observées en captivité, et certaines reproductions réussies parlent de 30 à 40 oeufs , pondus dans une cavité rocheuse sous la surveillance du mâle et d'autres repro où la ponte a eu lieu en pleine eau et où plus de 200 à 300 oeufs mesurant 3 mm environ ont été dispersés dans tout le bac.

L'éclosion a lieu au bout de 2 à 3 jours et 24 heures plus tard, les larves sont au stade de nage libre. De teinte grisâtre,les alevins changent de couleur lorsqu'ils mesurent un peu plus d'un centimètre. Ils grandissent vite et atteignent cette taille en 3 semaines s'ils sont copieusement nourris de nauplies par ex. A la 7ème ou 8ème semaine, le rouge devient bien marqué sur leur nageoire caudale.

Dès leur plus bas âge, ces poissons, livrent de farouches combats pour leurs territoires et leur agressivité augmente quand ils grandissent....

Un texte relatant des reproductions réussies à lire ici : http://www.oricom.ca/pierdes/journ052002.html

 

DiversesVariétés:

Il existe d'autres variétés, quelquefois commercialisées , notamment des Labeo frenatus qui ont toutes les nageoires oranges.


 

certains spécimens sont d'ailleurs très colorés....

Suggestion de population dans un bac de 200L

Les rivières et ruisseaux asiatiques sont peuplés par grand nombre de poissons d'aquarium bien connus . Un aquarium de type "asiatique " de 250 ou 300 litres par exemple, peut abriter une population selon ce modèle :

Un groupe de 12 Rasbora heteomorpha

1 seul Labeo bicolor

5 Barbus à tête pourpre(Barbus nigrofasciatus)

5 Barbus rosé (Barbus conchonius)

5 Barbus de Sumatra (Barbus tetrazona)

8 Pangio kuhli

Voir aussi la page consacrée au biotope sud-asiatique  

 

Ce texte a été écrit pour le numéro de juin 2001 d'Aquarium Magazine

© Véronique Ivanov