Le cycle de l'azote  

Lors de la mise en route d'un nouveau bac, il faut mettre en place le cycle de l'azote... En français, cela signifie qu'il faut attendre 3-4 semaines en laissant tourner le bac, avec plantes, éclairage, chauffage et filtration avant d'introduire des poissons . Ce délai permet aux bactéries nitrifiantes d'être en nombre suffisant pour éliminer les substances organiques, les déchets azotés qui sont produits par les poissons , les restes de nourriture, les plantes mortes. Attention, on ne devrait d'ailleurs par parler de "cycle" car la boucle ne se fait pas complètement en eau douce, puisque l'on s'arrête aux NO3. Il y a peu de bacs où le cycle continue jusqu'à la réduction des NO3 qui se transforment alors en N2, en zone anaérobie, comme c'est le cas en eau de mer en utilisant des pierres vivantes . Pour obtenir ce résultat il faut privilégier une filtreation lente avec dans le filtre un substrat pour bactéries d'une certaine taille et une importante épaisseur de sable au fond du bac.

La population des bactéries utiles augmente en fonction de la quantité de matières azotées à leur disposition. Si l'aquarium tourne à vide et est trop propre, le nombre des bactéries ne va pas augmenter, puisqu'elles n'auront presque rien à dégrader, et au moment où l'on introduira les premiers poissons, elles ne seront pas en nombre suffisant pour gérer cet afflux de déchets produit par la nourriture et les déjections des poissons et donc le taux de nitrites va remonter brutalement et tuer les premiers poissons introduits. .

Il faut donc polluer légèrement son bac dès la mise en eau, en introduisant par ex. une demie-moule crue et décortiquée sur le sol ou directement dans le filtre, qui va se décomposer et apporter ces bactéries utiles. On peut aussi mettre quelques pincées de flocons ou de paillettes 2 fois par semaine. L'important est de faire augmenter la population des bonnes bactéries jusqu'au moment de l'introduction des poissons, qui se chargeront ensuite de polluer eux même le bac :-) autrefois on suggérait d'introduire 1 ou 2 Danio, qui est un poisson assez résistant, pour salir un peu le bac et déclencher le cycle. C'est un procédé brutal , qui fait souffrir inutilement les poissons, même s'ils en meurent pas toujours .

L'azote est un des constituant des protéines qui proviennent des excréments des poissons , des restes de nourriture et des plantes mortes. Les plantes assimilent l'azote sous forme d'ammonium ou de nitrate. La nitrification des substances azotées s'effectue en présence d'oxygène, les bactéries sont aérobies, il faut donc faire très attention en cas de panne de filtration de plus de 2-3 heures....

On compte 3 bonnes semaines pour que ces bactéries se reproduisent et s'installent en nombre suffisant dans le filtre. Au moment de la mise en eau d'un nouveau bac la quantité de nitrites augmente doucement , jusqu'à un pic mortel pour les poissons et assez nocif aussi pour certaines plantes et redescend ensuite pendant 2 semaines . Parfois le cycle prend 3 semaines, d'autres fois il faut attendre un mois ou un mois et demi.. .c'est pas mathématique, il est nécessaire de tester régulièrement son bac au démarrage.

Quand les tests ne détectent plus que zéro, ou selon les tests 0.1 mg/l , on peut commencer à introduire les poissons. Il est raisonnable de mettre seulement 2-3 poissons et d'attendre à nouveau quelques jours , pour que le nombre des bactéries puissent augmenter et s'adapter à la nouvelle charge de pollution. Après ces 3-5 jours d'attente, et après avoir contrôlé à nouveau les paramètres de l'eau et surtout les nitrites, on peut ajouter quelques poissons supplémentaires. Si on peuple lentement un nouveau bac , on évite les mauvaises surprises...

Pour raccourcir un peu cette attente et accélérer la multiplication des bonnes bactéries, on peut ensemencer le nouveau bac en y introduisant du sable,des roches ou des plantes d'un autre aquarium sain et déjà peuplé. Si on veut améliorer cette technique , on peut directement mettre dans le filtre du nouveau bac, les masses filtrantes sales d'un aquarium en fonctionnement depuis longtemps !

Les meilleurs supports pour les bactéries sont les mousses compactes et les céramiques. Attention toutefois de ne pas prélever les mousses du filtre d'un bac où les poissons ont été malades, ou qui est envahi d'algues ou d'autres trucs indésirables....! On ne peut employer cette méthode qu'en étant sûr de la bonne santé et du bon équilibre du bac "donneur ".

On évitera de demander ces masses filtrantes à un magasin, puisque leurs bacs voient passer des grands nombres de poissons dont certains peuvent être en mauvaise santé et sont régulièrement traités contre divers parasites ou maladies.. Inutile de démarrer un bac en y introduisant des maladies !!

Il existe aussi dans le commerce des bactéries en bouteille Biodigest , Duplabacter , Bacnet, par exemple. Certaines marques proposent des bactéries lyophilisées ou même vivantes qui permettent d'ensemencer très vite le nouveau milieu. Personnellement je ne vois pas l'intérêt de ce genre de produit, il suffit de patienter et de polluer légèrement son bac pour obtenir le même résultat à moindre coût !

 L'azote est un élément présent dans nos bacs sous différentes formes. Ammonium, Nitrites, Nitrates.

Les nitrates peuvent être tolérés jusqu'à 200 mg/litre, mais c'est là une valeur excessive ! On ne devrait pas dépasser 50 mg/l pour le bien-être des poissons.Cette concentration augmente lentement et la teneur en nitrate monte doucement . Attention aussi de ne pas trop diminuer les nitrates, les plantes en ont besoin et on s'est rendu compte qu'un taux non mesurable de nitrates causait souvent une poussée d'algues . (voir chapitre sur les algues )

Les nitrites (Sels de l'acide nitreux, ) sont toxiques à partir de 0.2mg/l !

L'ammonium est aussi toxique, mais le risque est lié au pH . En dessous d'un pH de 7, les composés d'ammonium sont sous forme de NH4+,ce qui n'est pas toxique pour les poissons.

Quand le pH augmente, l'ammonium se transforme en ammoniaque ,NH3 ,très toxique... La transformation de l'ammonium en nitrate peut influencer le pH. Le Nitrate est une forme d'acide ( sels de l'acide nitrique HNO3 )qui influence la dureté carbonatée. Dans une eau dont le TAC est faible, une teneur en nitrate de 20 à 30 mg/l peut faire chuter dangereusement le pH....Il faut donc surveiller attentivement le pH des bacs où l'eau est très douce pour éviter un risque d'acidose

Il suffit de faire des changements d'eau très réguliers et de bien surveiller le TAC pour éviter ces problèmes.

 Il existe certains bacs peu peuplés et très plantés dans lesquels le taux des nitrates est trop bas ! Aussi curieux que ça puisse paraître au premier abord, on ne tend pas vers un taux proche de zéro car les plantes ont besoin de nitrates pour bien pousser. Dans de tels aquariums, il faut rajouter des nitrates sous forme de KNO3 , nitrate de potassium , pour favoriser la croissance des plantes. Ca se trouve en pharmacie ou en droguerie. Il semble qu'un déséquilibre entre les nitrates et les phosphates favorise la pousse des algues, particulièrement des algues en pinceaux et des cyano . Il semble que le rapport optimal entre nitrate et phosphate soit de 10 contre 1 ( 10 mg/l de nitrate = 1 mg/l de phosphate ). Si ce rapport est déséquilibré dans un sens ou dans l'autre , les algues en profitent.

Les étapes de la transformation dans le filtre.:

- Amonisation : 1ère étape très complexe est effectuée par un grand nombre de micro-organismes. Elle conduit à la formation d'acides aminés, de composés ammoniacaux et de gaz carbonique.

- Nitrosation : 2ème étape : transformation de l'ammonium en nitrite, par les bactéries nitrosomonas, en présence d'oxygène . Ces bactéries sont le plus efficaces quand la température de l'eau est proche de 32 degrés. Donc au démarrage d'un nouveau bac il peut être intéressant de monter un peu le chauffage ...

- Nitratation : 3èm étape : transformation des nitrites en nitrates moins toxiques, par les bactéries nitrobacters en présence d'oxygène. La température idéale pour elles est de 28 degrés. Ces températures jouent un rôle minime dans un aquarium tempéré mais peuvent influencer fortement dans un étang de jardin où le froid risque de bloquer les bactéries pendant une partie de l'année. Les bactéries "travaillent " jusqu'à 5 degrés, en dessous leur métabolisme s'arrête. Ceci explique en partie pourquoi il faut retirer les feuilles mortes de l'étang et cesser de nourrir les poissons en hiver. (D'ailleurs ils sont tous en train d'hiberner :) )

L'oxygène est indispensable pour tout le processus , il est donc important de faire attention lors d'une coupure de courant électrique ou d'une panne du filtre. Si l'eau ne circule plus ,les bactéries du filtre ne reçoivent plus d'oxygène et meurent en quelques heures. Lors de la remise en route du filtre, ces bactéries mortes vont être envoyées dans l'aquarium et causer une pollution et donc une montée de nitrites .....

Il ne faut donc pas éteindre son filtre (pendant la nuit par exemple, pour éviter le bruit) et en cas de panne d'une longue durée il vaut mieux le vider complètement , bien rincer et nettoyer toutes les matières filtrantes avant de le remettre en route !!

Les seuils maximums pour un PH de 7,5 sont:

ammoniac : 0,100 mg/l
ammonium : 1 mg/l
nitrites : 0,100 mg/l
nitrates : 50 à 150 mg/l selon les espèces de poissons .

Comment réagir en cas de montée des nitrites

La mort d'un poisson , trop de nourriture ou une panne de filtre peuvent provoquer une importante augmentation du taux de nitrites. Les nitrites sont toxiques, ils se fixent sur les globules rouges et empêchent le transport de l'oxygène par le sang , ce qui entraîne l'asphyxie des poissons et leur mort. Les premiers signes d'une montée de nitrites sont les poissons qui vont piper de l'air , respirer à la surface et l'eau du bac qui devient trouble, comme blanchâtre.

Il faut immédiatement changer 40 à 50% de l'eau , siphoner le fond du bac pour absorber le plus de déchets possible et les feuilles mortes, et bien chercher un éventuel cadavre.On peut réensemencer le filtre avec des bactéries , et surtout ne pas nourrir les poissons pendant les 3 - 4 jours suivants. Il ne faut pas changer le filtre, on détruirait les dernières bactéries présentes.