http://www.ivanov.ch/sitemap.xml.gz

Les Biotopes ou bacs géographiques

L’idée est de s’approcher de la reproduction d’un biotope, c’est-à-dire de tenter d’associer des plantes et des poissons de la même origine et ayant les mêmes exigences.

Il n'est évidemment pas possible de recréer dans un aquarium les conditions qui existent dans une rivière ou un ruisseau mais on peut tenter de s’en approcher en choisissant soigneusement les éléments du décor et la population.

Il faut tout de même admettre que l'emploi du terme "biotope" est erroné, il serait moins inexact de parler "d'ecosystème", qui est l'association du biotope , donc du non-vivant, les pierres, le sable, les roches et le bois mort et l' eau avec les animaux vivants (poissons, crustacés, insectes et larves ...)et les végétaux , (les plantes, racines d'arbres...,)ainsi que les bactéries qui forment ce qu'on nommme la biocénose


tofi1
  • Bacs sud-américain     

Aquariums amazoniens


  • Bacs d'Amérique centrale
amcentral695

Les grands Cichlidés

Les ovo-vivipares ( Platys, Xyphos...)

Les vrais vivipares et autres poissons.

xyph


  • Bacs asiatiques

Asie du sud-est 

Australie et Nouvelle Guinée

le bac de Sara, 700litres  Australie + Nouvelle Guinée

bedotia


  • Bacs africains

Killies

Cichlidés fluviatiles et autres poissons

Petit bac Tanganyika

tibac1



Au sein d'une même rivière il existe des zones bien différentes:

Les berges qui sont souvent bien plantées, le lit du cours d'eau au centre, avec plus ou moins de courant, la pleine eau, bien agitée parfois.... Les bras morts des rivières sont souvent densément plantés et très peuplés, le sol composé de limon et de matière organique alors que les zones d'eau vive sont habitées par des bons nageurs mais généralement dépourvues de végétation et plutôt rocheuses par endroit.

Il ne suffit pas de choisir des poissons de telle région ni même de telle rivière, il faut aussi réfléchir à leur position : poisson de pleine eau, qui nage dans le courant, poisson vivant au sol parmi les pierres et les racines, poisson vivant tout près de la rive, en eau calme parmi les plantes...

8
  • On peut tenter d'imiter la berge d'un cours d'eau lent, avec des plantes, du sable ou des feuilles mortes sur le fond, et quelques branches pour rapeller les racines des grands arbres.
  • On peut recréer le lit d'une rivière rapide avec du gravier, des pierres de tailles diverses, peu de plantes et en créant un bon courant et des remous avec des pompes puisssantes.
  • On peut imiter une mare ou un étang calme, avec une importante végétation en surface, très peu de brassage pas de roches ni de bois, mais un sol vaseux ou sablonneux.


© veronique 2016