http://www.ivanov.ch/sitemap.xml.gz

Epalzeorhynchus kalopterus 

Ce texte présente les 2 faux mangeurs d'algues qui sont régulièrement confondus et mélangés avec des Crossocheilus siamensis.
les Epalzeorhynchus kalopterus (Bleeker, 1851) et les Epalzeorhynchus sp. ou Garra taeniata (Smith, 1931)


Voir la page sur les "vrais Siamensis "


Epalzeorhynchus kalopterus (Bleeker, 1851)

Synonymes : Barbus kallopterus, en anglais :"Flying Fox".


C'est aussi un membre de la très grande famille des Cyprinidés, qui compte plus de 210 genres et 2.000 espèces
Très proche et souvent confondu avec les Crossocheilus siamensis c'est un mangeur d'algues quand il est jeune, il consomme des algues vertes, rarement des filamenteuses et pour ainsi dire jamais d'algues rouges ou d'algues pinceaux. Adulte il mange tout, sauf les algues …il devient souvent agressif envers les autres poissons du bac et les relations entre les Epalzeorhynchus qui ont pourtant grandi ensemble se gâtent aussi.
Il est originaire des cours d'eau de Thaïlande, Sumatra et Bornéo, et apprécie l'eau en mouvement et les remous. Les pêcheurs locaux capturent et consomment régulièrement les poissons qui mesurent plus de 12-14 centimètres.
On le surnomme « Faux siamensis.
La première édition de l'Atlas Bensch (Mergus) avait confondu les images et présentait de fausses illustrations.

Description

C'est un poisson fusiforme, de couleur brun clair, paré d'une longue bande noire horizontale qui commence sur le nez et va jusqu'à la queue. Cette marque noire lisse est surlignée d'une ligne jaune dorée. Elle recouvre le centre de la caudale en s'épaississant. 

Les nageoires dorsales, anales et pelviennes sont transparentes et rayées par une bande sombre, proches des bords. La bouche porte deux paires de barbillons, qui sont parfois peu visibles sur des sujets jeunes 

Aucune différence sexuelle n'est connue, on observe tout au plus que les femelles matures sont un peu plus rondes et plus grandes que les mâles et, si quelques rares reproductions en aquarium ont été réussies, souvent par hasard, on n'est pas parvenu à savoir ce qui avait déclenché la ponte. L'espérance de vie est d'au moins 8 ans. 

Ses besoins

Les Epalzeorhynchus kalopterus sont peu exigeants, on peut les maintenir dans une eau avec un pH proche de 7 et une température entre 24 et 30°C. Il leur faut juste une eau qui soit bien oxygénée surtout si la température s'approche des 30 degrés. On peut donc les introduire dans la plupart des aquariums à condition de les acclimater lentement et soigneusement aux nouveaux paramètres de l'eau. Ils mangent tout ce qu'on distribue aux autres poissons du bac en plus des algues qu'ils grignotent, ils apprécient des vers de vase ou des larves de moustiques vivantes, des congelés, des flocons ainsi que les pastilles de fond ou les morceaux de légumes. Comme les Gouramis, ils consomment aussi volontiers les planaires. 

Plus ils mangent de flocons ou d'autres aliments et moins ils s'intéressent aux algues ! Ce sont généralement des poissons très robustes et faciles à conserver en bonne santé. Ils ne sont jamais malades, mais ont une fâcheuse tendance à l'obésité …
Attention de bien fermer l'aquarium car les jeunes sont de bons sauteurs !

Les jeunes vivent volontiers en banc, mais les poissons plus âgés deviennent agressifs et intolérants et il ne faut garder qu'un seul individu par aquarium. On devrait prévoir un bac d'une centaine de litres au minimum, car ils mesurent 12 à 15 cm à partir de 3-4 ans.
Il leur arrive de chasser tous les autres poissons du bac et parfois de les agresser, ou comme les Gyrinocheilus, de se coller contre le flanc des autres poissons et parfois de les blesser. Une fois qu'ils ont pris cette mauvaise habitude, il faut se débarrasser des poissons fautifs. Ils importunent aussi souvent les poissons qui vivent proches du sol, les Loricariidés par exemple ou les Botia. 
Certains Epalzeorhynchus kalopterus ont tendance à harceler les poissons qui ont un patron de coloration proche du leur, et ceux qui présentent une ligne sombre horizontale, sont régulièrement pourchassés. (néons noirs par exemple.)

Comme la plupart des poissons sauvages, la reproduction a lieu au printemps et au début de l'été et les jeunes sont pêchés en automne lorsqu'ils mesurent 3 cm environ puis exportés. Ceci expliquerait le fait qu'ils ne sont pas disponibles toute l'année dans les commerces aquariophiles. J'ai trouvé quelques informations qui annoncent des reproductions provoquées, dans des grands bassins proches des rivières. Les exportateurs cherchent à développer l'élevage pour limiter les prélèvements dans les cours d'eau. Les faux-siamois sont régulièrement mélangés avec des Crossocheilus siamensis, ils ont le même habitat et quasiment les mêmes exigences. 

Epalzeorhynchus sp. ou Garra taeniata(Smith, 1931)

Faux mangeur d'algues siamois


Il y a pas mal d'incertitudes sur l'identité de ce poisson. Markku Varjo prétend qu'il s'agit de Garra taeniata qui a été décrit par Smith en 1931, mais d'autres aquariophiles comme Heiko Bleher et Fumitoshi Mori pensent qu'il s'agit d'une espèce d'Epalzeorhynchus. 

Description

Il ressemble beaucoup aux Crossocheilus et aux Epalzeorhynchus kalopterus, mais il est plus coloré. En l'observant attentivement on voit que la ligne noire s'arrête à la base du pédoncule caudal et ne couvre pas la queue, et que le bord supérieur de la bande sombre est lisse et pas en zigzag comme chez les vrais Crossocheilus). Sous l'effet du stress ou de la peur, la bande sombre s'estompe et le poisson semble gris ; cette ligne est surmontée d'une bande dorée. Il présente aussi des nageoires colorées de jaune ou d'orange et les individus adultes ont le tour de la bouche rouge. ( Cette couleur pourrait être plus ou moins marquée selon qu'il s'agit d'un mâle ou d'une femelle.) La bouche porte deux paires de barbillons.

 
Les jeunes peuvent vivre en groupe, mais les spécimens adultes sont agressifs entre eux. On les trouve généralement dans les mêmes bacs de vente que les Epalzéo ou les Crossocheilus et bon nombre de magasins vendent un poisson sous le nom de l'autre.
Attention de bien sélectionner ceux qu'on veut acheter car si les Crossocheilus sont de bons mangeurs d'algues, les autres sont nettement moins efficaces et consomment plutôt la nourriture congelée et les paillettes distribuées aux autres hôtes de l'aquarium. Epalzeorhynchus sp grignotent un peu les algues, mais y cherchent surtout les petits animaux, larves diverses et insectes qui s'y cachent.


Le faux siamensis est assez exigeant sur la qualité de l'eau. Il apprécie une eau oxygénée et claire, plutôt basique et une température fraîche, proche de 24°C. Si la température est trop haute son activité ralentit et il reste immobile pendant des heures, posé sur une feuille basse ou sur le sol du bac. C'est un poisson qui présente une nage heurtée, rapide et saccadée, dont la vessie natatoire est peu développée mais qui est capable de brusques accélérations lorsqu'il pourchasse d'autres poissons. 


Voir la page sur les "vrais Siamensis « 

Pour ne pas se tromper

nageoires sombres et ligne noire lisse =   Epalzeorhynchus kalopterus

les nageoires transparentes et la ligne en zig-zag = Crossocheilus siamensis, Epalzeorhynchus siamensis

Les nageoires oranges = "Faux Siamois" Garra taeniata 


Ce texte a été écrit pour le numéro de novembre 2004 d'Aquarium Magazine
©Veronique Ivanov

© veronique 2016