http://www.ivanov.ch/sitemap.xml.gz

Tetra citron  Hyphessobrycon pulchripinnis


Famille : Characidés   /   Genre : Hyphessobrycon   /   Espèce : pulchripinnis
Nom commun : Tétra citron
Origine : Amazonie, Brésil. Il vit dans les petites rivières avec une végétation dense, à l'ombre de la forêt.
Taille : 4 à 5 cm

Il y a plus de 60 espèces dans le genre Hyphessobrycon, mais peu sont régulièrement commercialisées hormis les Tetra citron qui sont importés depuis 1932.
C'est typiquement un poisson qui gagne à être connu : vendu souvent très jeune, il passe inaperçu dans les bacs de vente, car il est terne, et peu coloré. Une fois acclimaté dans un bac adapté, il arbore alors des couleurs superbes avec un œil rouge, des nageoires jaunes bordées de noir et des reflets brillants. Les individus jeunes, jusqu'à un an environ, sont moins colorés puis le jaune citron et le rouge de l'oeil se renforcent, On peut augmenter encore leur reflets avec une alimentation qui contient des caroténoïdes

Il s'agit de poissons remuants mais très sociables qui cohabitent très bien avec d'autres espèces. Il faut être attentif en les achetant, car dans les bacs des marchands on trouve régulièrement des Tétra très clairs, presque albinos, dont les couleurs restent pâles et ternes ou d'autres qui présentent des décolorations.

.


Comportement
Robuste et peu sensible aux maladies, c'est un poisson nettement grégaire qui doit être maintenu en grand groupe. On ne devrait pas acheter moins de 10 ou 12 individus et même, pour bien en profiter il faudrait installer 25 ou 30 H. pulchripinnis dans un bac de 250 litres.

Le comportement d'un poisson tout seul ou d'un trio n'a rien à voir avec les attitudes observables à l'intérieur d'un groupe, comme la hiérarchie et la formation des couples. Ils sont timides en petit nombre, et même craintifs mais sont passionnants à observer en banc surtout en présence de gros poissons, (Discus ou Scalaires qui ont un comportement prédateur), où ils restent en groupe, et se déplacent tous ensemble à travers le bac. Bon nombre de Characidés sud-américains de petite taille sont grégaires et se regroupent en rang serré en cas de danger, comme pour dérouter l'attaquant ou compliquer la tâche d'un prédateur. Plus le groupe est grand et plus leurs attitudes se rapprochent de ce qu'ils vivent à l'état sauvage : parades, intimidations, surveillance…
Le Tetra citron apprécie un aquarium densément planté, au sol plutôt sombre qui atténue la lumière et le sécurise. On évitera donc un sable quartz blanc ou du gravier clair.

L'utilisation de tourbe dans le filtre pour assombrir l'eau du bac et la mise en place d'un sol sombre permettent aussi de mieux souligner leur coloration, tout en les sécurisant. Les Tétra citrons installés dans un aquarium bien planté, au sol constitué de quartzite noire sont plus vifs, plus actifs et mieux colorés que leurs congénères qui vivent dans un bac nu et très éclairé. Les différences sont spectaculaires !

L'eau doit être bien oxygénée, renouvelée chaque semaine dans la proportion de 10 à 15% du volume du bac. On prévoit de filtrer 3 à 4 fois le bac par heure, et il est recommandé d'ajouter de la tourbe dans les masses filtrantes pour garder un pH inférieur à 7 et une eau légèrement ambrée. Dans un milieu bien adapté, ils vivent environ 4 ans.

La vie en grand groupe est fascinante à observer, toute une hiérarchie se met en place, les plus grands mâles paradent et s'intimident, souvent un peu au-dessus ou éloignés du reste du groupe. Ils sont attentifs à tout, très intéressés à surveiller ce qui se passe dans le bac quand on modifie le décor, venant voir les nouveautés avec méfiance et curiosité. Leur comportement varie aussi quand on se rapproche pour les observer, ou en cas de bruit brutal et fort, ils ont alors tendance à se méfier et à resserrer les rangs

Leurs déplacements en groupe donnent parfois l'impression d'une discipline presque militaire. Par contre dans un bac sans gros poissons, où ils se sentent en sécurité, ce comportement de banc est moins flagrant et ils nagent chacun de son côté, sans ordre.
Ils occupent la moitié supérieure du bac, en pleine eau, en chassant toute proie potentille qui se pose sur la surface mais n'hésitent pas à descendre brièvement pour ramasser leur nourriture au sol. Ils sont très agités et remuants, ils ne restent pas en place et peuvent donc perturber des poissons plus calmes si le bac n'est pas assez grand. Ils bougent beaucoup et ne sont pas à l'aise dans un petit volume. On ne devrait pas les introduire dans un bac de moins de 120 litres ou d'un mètre de façade, car ce sont des grands nageurs. 

Nourriture :

 ils sont faciles à nourrir et mangent de tout, on oublie souvent que ce sont en réalité des petits carnassiers et d'excellents chasseurs, très vifs et capables de mettre en pièce des grosses mouches et divers insectes. On peut leur donner des paillettes mais il est important de distribuer aussi régulièrement des mouches, des œufs de fourmis, diverses larves d'insectes, vers de vase, larves de moustiques daphnies, artémia, petits vers, bref toute nourriture vivante capturée en été dans les étangs ou rivière ou sous forme congelées. Plus on leur donne de nourriture vivante et carnée et plus le jaune s'avive et resplendit. 
Distribuer des mouches à un groupe de Tetra citron est un spectacle étonnant et très agité. Ils chassent en groupe, sont très rapides montent brutalement vers la surface, et comme ils ont une petite bouche, ils vont déchiqueter leurs proies et arracher des petites bouchées qu'ils pourront avaler.
Ils s'intéressent aussi à la nourriture végétale et aux légumes qu'on distribue aux poissons de fond et aux espèces qui ont un régime plus végétarien. 

Reproduction :
On différencie le mâle de la femelle en observant leurs nageoires et la forme générale de leur corps. Elles sont plus hautes, et leur ventre en bien plus rebondi. La nageoire anale des mâles porte une bordure noire bien plus intense. On trouve aussi des individus sont les nageoires sont carrément oranges et pas jaunes

mâle à gauche_______________________________________ une femelle à droite 


Ils pondent très souvent en bac communautaire mais les oeufs et les larves n'apprécient pas la lumière et surtout ils se font dévorer très vite par tous les autres poissons, à moins d'avoir un bac très planté qui ressemble à une jungle où ils parviennent à se cacher et se nourrir. On trouve parfois un ou des alevins, cachés dans des touffes épaisses de mousse de Java ou de Cératophyllum flottant près de la surface et ayant survécu à l'appétit des autres habitants du bac. . 
Pour les reproduire dans des bonnes conditions et élever les jeunes, il faut un bac spécifique d'une cinquantaine de litres, l'eau doit être douce, avec un dKH inférieur à 4, la température à 26°C au moins, et le pH entre 6 et 6,5.

On évite de choisir des poissons trop jeunes, on attend qu'ils aient au moins 10 à 12 mois. Les femelles trop jeunes ne produisent qu'un petit nombre d'œufs alors qu'une femelle mature pond 120 à 150 ovules. On introduit 2 mâles et 4 femelles bien rondes. Ils se pourchassent très vite, frétillent, paradent en tous sens. Puis la ponte a généralement lieu le matin, aux premiers rayons du soleil ou lors de l'allumage des tubes fluos. Les femelles produisent chaque semaine une centaine d'œufs légèrement adhésifs qui mesurent moins d'un millimètre. Les œufs sont éparpillés parmi les plantes où ils se collent. Les parents ne s'en occupent absolument pas et même les mangent chaque fois qu'ils le peuvent… L'incubation dure 30h environ (Ca dépend de la température) et les larves restent collées 4 jours pour résorber leur sac vitellin. La croissance des alevins est très rapide au début puis ralentit un peu, on leur distribue des infusoires, du plancton de mare, des cyclops et après une semaine, des nauplies d'artémia et des micro vers. Il faut garder une eau très propre, sans nitrites et quasiment sans nitrates, et très douce pour les 3 premières semaines. 


AQUARIUM.de 120x50x40 soit 240 litres pour une douzaine de Tetra citrons en bac communautaire.

ÉQUIPEMENT. Un filtre intérieur à décantation ou filtre extérieur, capable de filtrer 3 à fois le volume du bac en une heure et qui assure un brassage suffisant, donc un bon mouvement et très bonne oxygénation de l'eau.
Le tuyau de rejet du filtre placé juste sous la surface crée des remous qui favorisent les échanges gazeux. 
Un combiné de chauffage permet de maintenir la température à 25 degrés.


ÉCLAIRAGE Il faut compter 1 Watt pour 2 litres d'eau donc prévoir un éclairage de 100 Watts. Comme les Citron apprécient une lumière tamisée on laisse les feuilles des plantes se recourber à la surface ou l'on installe un bon nombre de plantes flottantes qui filtrent la lumière. L'éclairage de 11 à 12 heures par jour d'une traite est réglé par une minuterie. Ils arborent leur plus belles couleurs dans un bac bien planté, au sol sombre

.
ENTRETIEN. Nettoyage des masses filtrantes tous les 2 mois, changement d'eau chaque semaine d'au moins 20% du volume du bac, avec une eau qui présente les mêmes paramètres, tout en siphonnant bien les déchets déposés sur le sol. Nettoyage des algues sur les vitres, bouturage et taille des plantes. 

DECOR.Un sol en sable de Loire, ou un sol sombre en quartzite avec un sous-sol riche. Des plantes ainsi quelques racines de tourbières ou des souches pour acidifier un peu l'eau.


PLANTATION.: Il y a de nombreuses plantes adaptées à une eau à 25 degrés, qu'il faut installer en laissant dégagé un large espace de nage. Des plantes à tiges, Vallisneries, Hygrophilia, Ludwigia qui sur le fond, avec une Echinodorus pour un côté. Les emplacements moins bien éclairés peuvent recevoir quelques Cryptocorynes ou des Microsorum fixés sur des racines

.
POPULATION.Ils peuvent partager leur bac avec d'autres poissons vivant en eau douce et acide. Les néons en banc, ou un autre groupe de Tétras, des poissons de surface : 6 Carnegiella, ainsi qu'un couple de petits Cichlidés sud-américains (Apistogramma agassizi ou A.borelli.) 6 Corydoras.Pour un aquarium de 250L au moins, on peut aussi introduire un couple de Scalaires.

Ce texte a été écrit pour le numéro 224 d'Aquarium -Magazine, (Décembre 2005/Janvier 2006) ©Véronique Ivanov



© veronique 2016