Filtration

 

On ne filtre PAS un aquarium d’eau de mer, ! Ce sont les pierres vivantes et l’écumeur qui se chargent d’épurer l’eau du bac.

Mais  en  eau douce une bonne filtration est essentielle pour la santé et l’équilibre du bac. Le filtre permet de garder une bonne qualité de l’eau, de retirer les matières en suspension et les impuretés et facilite la dégradation des matières organiques par les bactéries qui le colonisent . Idéalement il devrait permettre le renouvellement de l’eau 3 à 4 fois par heure.

filtraMais cette affirmation est à pondérer, certaines espèces de poissons polluent plus et ont besoin d’une grosse filtration ainsi que d’un courant d’eau important dans leur bac. Pour les cichlidés du Malawi et les poissons rouges par exemple, il faut prévoir un gros filtre capable de renouveller 4 à 6 fois le volume du bac à chaque heure. Si l’aquarium est grand, plus de 1,50m on peut alors y installer 2 filtres, un à chaque extrémité du bac.

Pour des espèces comme les Combattants, les Colisa ou les Killies, la filtration doit être modérée et le courant d’eau très faible pour ne pas détruire leur nid par exemple. Un renouvellement de 2 fois le volume chaque heure est souvent suffisant. Une filtration efficace permet de retirer les impurtés de l’eau, si l’on voit flotter commme de la poussière ou si trop de déchets s’accumulent au sol, c’est que le filtre n’est pas assez puissant , ou qu’il est mal placé et que certains éléments du décor peuvent empêcher un bon circuit de l’eau à l’intérieur de l’aquarium. Si la filtration est bien conçue on ne devrait pas voir de saletés ( reste de nourriture ou feuilles mortes ) posées sur le sable, elels devraient être soulevées par le spoissons fouisseurs et entraînées vers les prises d’eau des filtres.

Il existe plusieurs types de filtres :

Les filtres intérieurs

Filtre à décantation:

Ce nom n’est pas correct, ce type de filtre n’est ps une vraie décantation…Les filtres intérieurs sont souvent intégrés d’origine dans le bac, ils se présentent comme une simple séparation en verre comprenant 3 compartiments distincts . ( ou comme un bloc en plastique noir collé contre une des parois) On parle imprécisément de filtre à décantation . L’eau entre par des trous de diverses largeur ou des fentes et se décante dans le premier compartiment , où l’on peut aussi placer le chauffage de l’aquarium , puis elle passe dans le compartiment qui contient les masses filtrantes, et enfin l’eau propre est renvoyée dans le bac par la pompe immergée qui se place dans le 3ème compartiment . Ces systèmes de filtration sont très efficaces à condition d’être assez volumineux ,(idéalement il faudrait un compartiment qui représente 10% du volume total du bac…) ils sont pratiques pour les nettoyages et l’entretien ( en quelques secondes on retire la mousse supérieure sale et on la rince ou on la remplace ) ils évitent la présence de tuyaux et de raccords sous le bac, plus ou moins fiables et qui finissent toujours par fuir ou couler un jour ou l’autre.. :-/

Il existe aussi des filtres qui se fixent à l’intérieur du bac, contre une vitre. Ils ne conviennent qu’aux bacs de petite taille jusqu’à 100L environ ,au delà leur efficacité diminue nettement . On les emploie facilement pour un bac de quarantaine ou pour des aquariums de reproduction. Ils sont composés d’une tête motrice et d’une cuve, qui doivent rester dans l’eau . Généralement ils sont emplis d’ouate bleue ou de perlon et il est moins facile d’y placer des nouilles en céramique ou de la tourbe.

Avantages des filtres intérieurs : Ils sont faciles à nettoyer et à entretenir, n’ont pas besoin d’être installés dans un meuble , sous ou à côté du bac donc sont plus esthétiques ; les décantations internes servent souvent de cachette ou de refuge aux alevins ou aux petits poissons, et surtout ne risquent pas de provoquer des innondations à cause d’ un tuyau mal branché 🙂

decantPhotos d’un filtre interne construit pour un bac de 200 litres. L’eau entre par un grillage de 40 cm de haut sur 5 cm de large, puis passe dans le compartiment central qui contient les masses filtrantes. L’eau entre par le haut , j’ai donc mis la ouate (perlon )changé chaque semaine en premier, puis les mousses bleues et les nouilles. L’eau passe par en bas pour rejoindre le 3è compartiment qui contient la pompe.

Vue par dessus

dans le 1er compartiment le chauffage

dans le 2ème les masses filtrantes

dans le 3ème la pompe refoulante

la grille d’entrée en plastique qui fait toute la hauteur sur 5 cm de large,

Inconvénient des filtres intérieurs : Ils prennent de la place dans l’aquarium et ne sont pas très décoratifs !

 

Fluval 400   Power Head 802  de Hagen    Eheim 2008

Les filtres extérieurs :

Ces filtres doivent être placés sous l’aquarium, leur capacité est supérieure à celle d’un filtre intérieur donc ils conviennent très bien pour les grands bacs ( plus de 250 L ).Certains ont une résistance chauffante incorporée. Je déconseille personnellement ce type de filtre, en cas de panne ou d’arrêt de la filtration ,le chauffage du bac n’est plus assuré !

De nombreuses marques fabriquent ce type de matériel . Il faut bien veiller à la solidité des attaches du couvercle qui doivent être en métal et pas en plastique, aux joints d’étanchéité et à l’épaisseur de plastique qui compose la cuve. Les modèles bon marché sont fragiles et rapidement fendus lors des manipulations , les crochets se cassent souvent , les joints des caoutchouc sont mal dimensionnés et difficiles à remplacer…Le moteur doit être puissant et surtout silencieux !! Il faut aussi pouvoir trouver facilement des pièces de rechange .

Eheim construit des filtres excellents , silencieux, très efficaces , très solides et jamais en panne. Je possède des filtres extérieurs Eheim qui tournent 24 h sur 24 depuis plus de 20 ans…(pub gratuite :-))

Avantages des filtres extérieurs : Ils sont souvent plus performants car plus puissants et assurent une très bonne hygiène du bac.

Inconvénients : Ils coulent parfois, peuvent provoquer des fuites d’eau si on les referme mal et ils peuvent même siphonner toute l’eau du bac si les tuyaux sont mal fixés ! De plus ils sont malcommodes à nettoyer, il faut tout débrancher et démonter pour changer ou rincer une seule mousse et malgré les nouveaux robinets placés sur les tuyaux, je n’ai personnellement jamais réussi à nettoyer un filtre extérieur sans mettre de l’eau partout : on me suit à la trace du bac jusqu’à l’évier ;-(

J’ai installé ce type de coupe-eau , ça fonctionne bien ,mais ça n’évite pas les flaques ! 🙂

Attention !

Pour tous les filtres et pompes, le débit des pompes est annoncé à vide, mais dès qu’on y met des masses filtrantes, le débit diminue sérieusement , puisque l’eau doit traverser les mousses ( donc atention de ne pas trop tasser le perlon ) et quand le filtre s’encrasse et se salit , le débit diminue encore plus

Attention aussi: il faut penser que le débit est annoncé pour un filtre posé au même niveau que l’aquarium : si on le place sous le bac, ce que 90% des gens font avec un filtre extérieur, on peut encore diviser le débit prévu par 2…donc au mieux un filtre annoncé pour 1000l/H filtrera 300L /Heure après quelques jours d’utilisation…. et l’eau devindra petit à petit jaunâtre, pleine de particules en suspension, ….

Masses filtrantes à utiliser dans l’ordre selon le sens du passage de l’eau :

  • des mousses bleues avec des grosses mailles ou des tuyaux en céramique ou des bioballes pour retenir les plus grosses impuretés, donc filtration mécanique .
  • une mousse bleue plus fine pour retenir les particules plus petites
  • un filet contenant des nouilles en céramique, des bioballes ou des supports pour les bactéries : donc filtration biologique
  • une couche de ouate de perlon ou mousse très fine pour terminer.

Si on désire placer de la tourbe en grain ou en fibre à l’intérieur de la filtration ou du charbon pendant quelques jours, il faut bien prévoir de les mettre en fin de circuit dans un filet ou entre 2 couches de ouate pour éviter de répandre des morceaux inesthétiques dans tout l’aquarium…

Nettoyage des masses filtrantes

Il est généralement recommandé de ne pas nettoyer les masses filtrantes en même temps que se fait le changement d’eau du bac pour éviter de trop diminuer la population bactérienne. A mon avis, dans un bac qui tourne depuis longtemps et qui est bien équilibré , il n’y pas de risques. Les bactéries sont aussi présentes dans le sable, les plantes et le décor et elles recolonisent le filtre très rapidement .

On lit parfois de ne pas laver les mousses à l’eau du robinet… Perso je considère que le peu de chlore contenu dans cette eau ne peut pas présenter un réel danger et je passe sous l’eau toutes les masses de mes filtres sans problèmes .

En tous cas il ne faut pas laver ou frotter énergiquement les céramiques, nouilles et autres supports bactériens il suffit de les passer sous l’eau pour les rincer superficiellement, et nettoyer ou changer la ouate de perlon chaque 4-6 semaines me paraît largement suffisant .

Je change et nettoie mes filtres 3 ou 4 fois par année au maximum . Une bonne hygiène du bac, des gros changements d’eau hebdomadaires ( 20% minimum) peu de poissons et beaucoup de plantes, si nécessaire un siphonage régulier de la surface du sol permettent de garder l’aquarium tout à fait propre sans avoir besoin d’intervenir fréquemment au niveau de la filtration.

 filtre EHEIM 2228

750 litres/heure

filtration sur macaronis (Ehfimech )

Ehfisubstrat et mousse bleue .Ce filtre est nettoyé 2 ou 3 fois par année

 


Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Common
Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’identique ..

 © veronique 2016