Bien démarrer son aquarium

Quelques  conseils pour bien démarrer un aquarium d’eau douce.

Pour avoir un joli aquarium sans avoir besoin de trop s’en occuper, il faut commencer « correctement » et avoir de la patience.
Il n’est pas nécessaire d’avoir un bac+12, un diplôme d’ingénieur ou de chimiste, mais juste de comprendre et appliquer les notions de base. 🙂

Idéalement faudrait choisir un bac d’une centaine de litres au moins (et plus si possible).
Un aquarium de 50-60 litres permet des jolies choses, en dessous de ce volume c’est plus difficile, mais il y a des petits bacs de 20 Litres qui sont superbes. (voir des photos ici de petits aquariums )

Plus le volume est grand et plus il est facile de l’équilibrer ; à contrario un bac de 30 litres est plus fragile et plus délicat à gérer.

Le but à mes yeux d’un aquarium est de recréer un petit bout de nature, un biotope où vivent plantes, poissons et bestioles diverses… (escargots, petits vers), … qui nécessite le moins d’interventions de notre part.
Les plantes consomment les déchets et l’azote produit par les poissons, les plantes fournissent l’oxygène dont ils ont besoin et absorbent du Co2…etc…
Dans un bac en plastique, décor ou plantes artificielles, on ne parvient jamais  à créer cet équilibre. Il faut changer souvent un maximum d’eau, 30% chaque semaine, lutter incessamment  contre les algues, mettre divers produits chimiques et racheter régulièrement des médicaments et des poissons pour remplacer ceux qui meurent. Ce n’est pas ce que j’appelle de l’aquariophile.

 1ère règle pour un aquarium : Il faut être patient.
Acheter un aquarium, le mettre en place, le remplir et ajouter les poissons dans la même journée, (ou la même semaine…) c’est courir à la catastrophe.

  • Choisir un emplacement loin des fenêtres et qui ne reçoit pas de soleil, pour éviter que la température de l’eau ne monte trop quand le soleil tape sur les vitres.
  • Prévoir un meuble solide : vieille commode, meuble de télé, support en briques avec une planche épaisse…
  • Placer une couche de sagex ou de mousse ou un tapis entre la vitre du fond et le bois du meuble pour absorber une éventuelle différence de niveau et éviter de fendre la vitre du fond si le bac n’est pas 100% d’aplomb ou si le support est irrégulier

 

 

 

 

 

– ne PAS acheter de sable coloré ( souvent toxique)
– ne PAS acheter du gros gravier,  les plantes ne  parviennent pas à s’ y enraciner.
– Ne PAS acheter de plantes en  plastique et décors en résine qui se couvriront d’algues et ne participeront pas à l’équilibre du bac
– Ne PAS installer les premiers  poissons avant minimum 3-4 semaines. L’équilibre  biologique de l’eau et des décors demande du temps.

il faut adapter choix de ses poissons à la taille de l’aquarium

Voir la page qui montre les différents bois et souches

Voir la page qui montre les pierres et roches 

1ère étape

  • Rincer l’aquarium avec une éponge et de l’eau
  • Laver le sable pour le débarrasser des poussières.
  • J’ai mis sur le meuble un tapis noir, qui évite les reflets et absorbe les inégalités sous la vitre du bac

2ème étape

Capture d’écran 2016-04-28 à 10.00.31

Placer le sol nutritif ( si on veut un bac très planté ) et le recouvrir de sable rincé. (pour éliminer la poussière). Sinon il suffit simplement de placer le sable  au fond.  Le sable pour caisse à sable d’enfants ou pour filtre à piscine convient très bien. Les Egeria, Elodées, Ceratophyllum et autres plantes flottantes qui poussent très vite, ou les Anubias, Microsorum qui doivent être fixées sur une pierre ou du bois, n’ont pas besoin de sol enrichi.


Pour un bac qui sera très planté ou qui va héberger des crevettes sélectionnées,  il faut prévoir du sol technique. Ce n est pas du tout nécessaire pour les plantes  courantes. Pour un premier aquarium, ce n’est pas nécessaire, ça ajoute des contraintes, comme l’emploi d’eau osmosée et l’obligation de reminéraliser
Voir la page qui propose divers sols et engrais

On peut acheter un « sol technique »  déjà  chargé en nutriments mais qui risque de modifier les paramètres de l’eau . Ce  mélange se place sous une bonne couche de sable. On peut l’utiliser seul mais il est volatile et léger donc parfois c’est difficile d’y faire tenir des plantes. Certains utilisateurs recommandent de bien le rincer ( Manado par ex), certains l’utilisent tel quel, sans le recouvrir. La duré de vie de tels sols est d’environ 2 ans, ensuite il faut refaire le bac 🙁

 

3ème étape

Mettre en place le décor en choisissant des décors naturels et pas du sable bleu ou rouge et des temples en plastique qui se couvriront vite d’algues moches et ne sont pas nécessaires à l’équilibre et la vie de l’aquarium.

  OMG !!

Voir ces pages :  bois, souches racines,
Choisir les pierres 

 
Il vaut mieux rester naturel, il existe suffisamment de  roches et pierres colorées pour éviter les machins en plastique, les châteaux et ruines romaines ou aztèques  🙁

Les essais de positionnement des pierres se font parfois dans le bac vide, pour mieux apprécier les volumes. On place les pierres avant de verser le sable, pour éviter que tout s’effondre lorsque les poissons vont creuser.

Certaines souches et racines flottent durant quelques semaines, il peut être nécessaire de les faire bouillir longtemps ou de les « coincer » sous une pierre . Il est possible aussi les visser ou coller sur une  grosse pierre plate. Faire bouillir le bois permet de faire éclater les fibres, donc il coulera plus vite, et permet de tuer les éventuelles bestioles, moisissures ou oeufs qui s’y trouvent.

4ème étape:

Mise en place de l’équipement technique  : éclairage, filtre, chauffage, (éventuellement bulleur, mais pas nécessaire dans un bac qui aura des plantes)
injection de Co2 ( dans l’idée d’un bac très planté avec des espèces rouges ou exigeantes )

5eme étape

Commencer la plantation dans 10 ou 15 cm d’eau. Les vraies plantes sont indispensables, elles produisent de l’oxygène et dégradent les déchets .
On peut fixer des mousses de Java ou du Riccia ou des Microsorum, Anubias… sur une souche, avec du fil de pêche, un élastique ou simplement en utilisant de la colle 😉 Plus on met de plantes, moins on aura d’algues.

Attention lors du choix et de l’achat des plantes. Bon nombre de plantes  vendues comme plantes d aquarium sont en réalité des espèces qui doivent vivre  en paludarium, avec les pieds dans l’eau mais avec les tiges et feuilles au sec et qui mourront en quelques semaines dans un aquarium. Ces plantes ont pas mal de succès car elles sont généralement colorées et panachées, marbrées de rouge ou de blanc. Bon nombre d’aquariophiles mal informés les achètent puis se demandent pourquoi elles pourrissent et ne poussent pas.
( voir cette page  pour les identifier )

Oter soigneusement le pot et la laine de verre qui va étouffer les racines
Bien séparer les brins et planter tige par tige.

  
Il peut être pratique d’utiliser une longue pince pour bien enterrer les brins et les tiges, plantation dans 5-10 cm d’eau.
  
Vu par dessus

Ne pas planter toutes les tiges du pot d’un seul coup, faire plusieurs touffes et nettoyer et raccourcir les racines. Il arrive souvent que les plantes mal fixées remontent, il faut alors les renfoncer et les faire tenir avec des cure-dents, ou des petits cailloux..

Pour éviter de détruire la plantation quand on ajoute l’eau, on peut verser sur  une assiette ou un sac en plastique
  

Ne pas oublier d’introduire quelques escargots et brancher tous les appareils  puis attendre… ( c’est le plus difficile, attendre sans rien toucher, sans changer l’eau, sans mettre les mains dans le bac…)…  attendre 3-4 semaines avant d’introduire les poissons, pour que l’eau  » se fasse ». La seule chose à faire est de compenser l’évaporation
(  méthode et détails à lire ici )

Durant ce temps, on teste les paramètres de l’eau et on réfléchit à la population des futurs poissons

Le bac planté et peuplé après 5 semaines.

Lors de la mise en route d’un nouveau bac, il faut mettre en place le cycle de l’azote… En français, cela signifie qu’il faut attendre 3-4 semaines en laissant tourner le bac, avec plantes, éclairage, chauffage et filtration avant d’introduire des poissons . Il faut bien penser à nourrir les bactéries pour faire augmenter leur population, en jetant 1 petite pincée de paillettes ou flocons 2 fois par semaine. Ce délai permet aux bactéries nitrifiantes d’être en nombre suffisant pour éliminer les substances organiques, les déchets azotés qui sont produits par les poissons, les restes de nourriture, les plantes mortes.

Il est parfois meilleur marché d’acheter un aquarium tout équipé plutôt que d’acquérir une cuve nue, + une galerie d’éclairage + des tubes néons + le filtre + le chauffage…. Mais les bacs tout équipés sont généralement fournis avec un éclairage insuffisant et une pompe peu puissante. On doit alors bricoler soi-même pour rajouter un tube supplémentaire, puis changer le filtre, puis racheter aussi un chauffage plus fiable donc les économies du début ne durent pas ….

On peut aussi acheter en occasion, chez quelqu’un qui déménage, ou dans un dépôt vente ou un troc ou lors d’une bourse aquariophile… Pour le prix d’un bac de 100 litres neuf, on se procure une cuve toute équipée de 200 ou 250 litres en occasion.

Avant d’acheter des poissons il faut tester l’eau qui sort du robinet… les poissons ont des besoins différents et selon la qualité de votre eau certains ne survivront pas longtemps.
Il est bien plus facile d’adapter le choix des poissons à l’eau dont on dispose plutôt que de tenter de maintenir des espèces fragiles ou délicates dans une eau qui ne leur convient pas du tout. La qualité de l’eau cause souvent bien des déboires aux débutants qui voient mourir leurs poissons sans comprendre pourquoi…
Il faut adapter choix de ses poissons à la taille de l’aquarium. Propositions de diverses populations.
 Dans un bac de moins de 100L on ne met que  des PETITS poissons,  Voir cette page qui présente des microfish

Capture d’écran 2016-04-28 à 10.05.32

Maintenance de base.

L’aquarium est un monde fermé…qui doit prendre du temps pour s’équilibrer…Les bonnes bactéries se trouvent dans le filtre et dans le sable, mais pas dans la colonne d’eau ; Il est donc inutile de prendre l’eau « sale » d’un bac pour en démarrer un nouveau, mais il est très utile par contre de prendre des masses filtrantes d’un aquarium qui tourne et qui va bien. Comme ça on importe d’un coup une bonne quantité de bactéries utiles. Les bactéries du cycle sont aussi présentes dans le sol, et dans les décors. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas clocher, ni retourner le sable d’un bac.

Pour parvenir à une forme d’équilibre dans l’aquarium il faut assez de plantes, pas trop de poissons, peu de nourriture (on donne toujours trop à manger ! ) et surtout il ne faut PAS changer ni nettoyer trop souvent les masses filtrantes, car on tue les bonnes bactéries utiles et si on fait ça chaque semaine, elles n’ont pas le temps de se réinstaller.

Idéalement on ne devrait nettoyer les filtres que  chaque 2 ou 3 mois, quitte à ôter si nécessaire la 1er couche de ouate qui se salit vite, mais sans toucher aux mousses bleues ou aux céramiques ( nouilles ou autres substrat).

Dans le même ordre d’idée et dans la but de ne pas déséquilibrer la vie microscopique du bac il ne faut PAS toucher et remuer le sable : il y a une très grande quantité de déchets qui y sont dégradés par des bactéries et si on cloche ou on le retourne, on remet tout en suspension et on crée des poussées de nitrites . Le sol  est un filtre  lui aussi, et  il joue un rôle très important dans l’équilibre de l’aquarium.

Il faut éviter de trop nettoyer son bac, trop souvent. Si les pierres   ou les racines se couvrent  d’un légère couche verdâtre, un peu gluante, ça donne une apparence plus naturelle, ça héberge de nombreuses bactéries utiles, ça nourrit les escargots et autres petite bestioles arrivées sous forme d’oeuf ou de larve dans les plantes…

Entretien conseillé

  •      Changer 10% de l’eau 2 fois par mois  (ou 20% chaque  mois  ) avec une eau à même température !  L’apport brutal d’eau froide provoque des points blancs
  •      Nettoyer la 1er mousse du filtre (ouate blanche) chaque 2 semaine si elle est sale, simplement en la passant sous l’eau du robinet ( qui ne contient pas assez de chlore pour poser problème )
  •      Nettoyer la moitié des  mousses bleues ou céramiques au max une fois  toutes les 8-10 semaines ( chez moi je nettoie les filtres 2 ou 3 fois par année !)
  •      Ne pas jeter, mais simplement rincer sous l’eau du robinet les céramiques ou supports bactériens  2 ou 3 fois par année
  •      Si les filtres sont vraiment très sales, il faut revoir toute la filtration, c’est pas normal. Il peut y avoir un manque de puissance du filtre, des éléments du décor qui perturbent la circulation de l’eau, trop de poissons, des plantes qui meurent….
  • Une fois que le bac est bien rôdé, après plusieurs mois ou une année, s’il est bien planté et peu peuplé  on peut limiter, et espacer les changements d’eau , et se contenter de compléter l’évaporation et d’aspirer ou siphonner le sol .

La plupart des poissons vendus en animalerie sont nés en aquarium et élevés depuis bien des générations en captivité mais ils gardent tout de même des spécificités qui font qu’ils se porteront mieux dans tel type d’eau et qu’il vivoteront dans telle autre eau du robinet.

Lire la page sur le choix des poissons  et lire la page sur les poissons qu’il ne faut PAS acheter

 


Pour limiter ou éviter l’invasion des algues au démarrage d’un nouvel aquarium
il est nécessaire de..

– planter un maximum de plantes qui poussent très vite pour créer de la concurrence, ( quitte à arracher les 3/4 des tiges d’ici 6 mois quand l’équilibre commencera à s’améliorer et à les remplacer petit à petit par d’autres plantes qui poussent moins vite mais qui seront plus grandes ou plus décoratives ; Anubias, Echino …)

– distribuer la moitié des doses d’engrais liquides pour ne pas favoriser les algues qui sont les 1ères à en profiter

– ne pas allumer tous les tubes fluos d’un seul coup pendant 12 heures….
mais ne brancher que la moitié de l’éclairage pendant 7 heures environ puis augmenter petit à petit sur 2-3 mois.

– injecter du co2 tout de suite, dès la mise en eau pour favoriser la pousse des plantes



Quelques propositions

Des petits poisons pour 30-80 litres

Selon les poissons qu’on décide d’introduire il est alors possible de créer différents types d’aquariums : en simplifiant à l’extrême on peut proposer ces différents bacs

Cliquer sur les  titres soulignés.

Aquarium pour des Discus
Il faut prévoir un bac de plus de 500L et installer un petit groupe de jeunes Discus et des plantes, sans poissons agités ou agressifs avec eux.

Aquarium amazonien planté d’eau assez douce au pH neutre peuplés de scalaires,( 200 litres au moins ) Corydoras, petits Cichlidés et groupes de Tétras et Characidés.

Aquarium asiatique planté avec une eau assez douce et un pH proche de 7. pour lequel on choisit des poissons comme les petits Botia, les Danio, les Combattants,

Aquarium de vivipares, en eau assez dure et pH supérieur à 7 , peuplés de poissons faciles et colorés tels des Guppys, Platys, Xyphophorus .

Aquarium de cichlidés africains lacustres, en eau dure et au pH souvent supérieur à 7,5 peuplé de poissons très colorés mais souvent caractériels , qui apprécient un décor rocheux et peu planté.

Aquarium de cichlidés africains en eau douce, peuplé de poissons originaires des fleuves africains, en bac planté d’eau douce, pH proche du 7, avec des Pelvicachromis, divers Tetra

Aquarium de Nouvelle Guinée et d’Australie, dans un bac d’eau dure avec un pH supérieur à 7,3, peuplé de grands poissons arc en ciel très colorés et faciles ou de petites espèces..

Aquarium de petite taille ( 20 litres par ex.) destiné à des crevettes, des Killies ou des Betta

En cliquant sur les liens vous pourrez trouver diverses propositions de populations.