Fabrication de supports pour les boutures.

 

Pour ces exemples on a utilisé du sable de corail CaribSea, mélangé à du ciment prompt. Il faut prendre le ciment contenant le moins d’additifs possible.
Attention le ciment prompt pourrait (selon certains) relâcher des éléments potentiellement toxiques, donc par précaution on préférera l’utilisation de ciment « standard » Portland, mais qui prend plus de temps à durcir.

Le dosage est de 50% ciment et 50% sable.

Attention le ciment prompt durcit très vite, il faut préparer des petites quantités à la fois.

Attention aussi de ne pas essayer de rajouter de l’eau ou de re-mélanger lorsqu’il a commencé à durcir pour gagner du temps, cela « tue » le ciment et il sera très friable ensuite. L’emploi d’un ciment standard permet de rajouter de l’eau si la consistance n’est pas idéale, mais implique un temps de séchage de 24-36 heures au moins.

La petite astuce pour favoriser la colonisation des supports par la coraline est l’ajout d’un peu d’hydroxyde de calcium lors de la préparation.

Il ne reste plus qu’à faire les supports en étalant le ciment sur un plastique ou dans des petits moules si vous en avez.
N’oubliez pas le petit trou au centre du support pour pouvoir coller la future bouture plus facilement ou une rainure pour les boutures de coraux-plateaux dans laquelle viendra s’insérer le bord inférieur du plateau.

 Il est aussi possible de récupérer des socles d’anciens coraux ou de tailler des morceaux de pierres vivantes lolou mortes.

Ces supports en ciment seront rapidement recouverts par le corail ou par de la Coraline, une fois installés dans le bac.

Utilisez des gants si vous voulez toucher le ciment avec les mains, c’est assez corrosif !


On peut aujourd’hui utiliser l’impression 3D pour créer des plots et des supports. On trouve facilement sur internet des sites pour télécharger des fichiers STL .

liens utiles. https://cults3d.com    
 Recif 3D 

-Le PLA ( acide polylactique ) est facile à imprimer, il fond à basse température, environ 180°, et il est peu sujet aux déformations et au décollement. C’est un bio-plastique naturel et dégradable, qui ne pose aucun problème dans nos aquariums.

– L’ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène) est un thermoplastique pétrolier  qui  est plus résistant, mais plus difficile aussi à fabriquer. Il faut le chauffer à des températures plus élevées (230°C – 250°C) et sa fabrication prend plus de temps et pose divers problèmes d’adhérence et de décollement.