Reproduction de mes hippocampes

Reproduction des hippocampes et naissance dans mon aquarium de jeunes H barbouri  (Indonésie, Malaisie et Philippines)

Mes bacs  pour les hippo  en détail ici 

Ils ont environ 4  mois

Les jeunes dans  le pondoir, âgés d’une semaine 

Chez les hippocampes c’est le mâle qui s’occupe des petits ! Selon l’espèce, ( kuda ou reidi par ex. ) il porte 100-200 œufs pour une incubation de 2-4 semaines environ dans une poche, le marsupium qui est situé sur la partie ventrale de sa queue. Au moment de l’accouplement la femelle lâche une centaine d’ovules ; les oeufs mesurent environs 0.5 mm, ils sont mous et collants, et ont été fertilisés par le sperme du mâle, qui les introduit dans sa poche. Une membrane clôt cette poche presque complétement, elle se transforme en une sorte de placenta, pour former un milieu nutritif et fournir l’oxygène nécessaire aux œufs puis aux embryons qui s’y développent. La durée de l’incubation est de 2 à 4 semaines selon les espèces.

Les naissances durent plusieurs minutes, parfois une bonne heure, les jeunes sont éjectés en grappe par des contractions successives. Chez les barbouri,Hippocampe de petite taille,  le mâle  donne naissance à au maximum de 25-30 bebés.

Mon  mâle  accouche lentement en expulsant  2 ou 3 jeunes à la fois, et la première fois il a mis 1 bonne heure pour « pondre « une vingtaine de bébés.

Dans un bac d’ensemble, il est clair que les jeunes hippo ont peu de chance de survivre, car ils ne trouvent pas à manger, et le brassage du bac, pourtant faible, est encore trop puissant pour eux.  Mais certains s’en sortent 😉

Un jeune Hippo âgé de 5 semaines ( 2,5 cm environ ) qui se débrouille tout seul dans le bac des adultes.

L’élevage des hippocampes se joue sur la longueur ce qui diffère de l’élevage des poissons tels que Amphiprion occelaris, où la phase critique dure environ 3 semaines et où les jeunes sont relativement «gros» et faciles à alimenter.

Gestation
le mâle au 12è jour  et les 2 femelles avec lui
 Gestation

Photos de la ponte du 29 juillet 2015 

Le mâle en train d’expulser les jeunes 

La première étape  consiste à récupérer les petits qui se sont accrochés ici et là dans le bac d’ensemble

      

     Récupérés un par un, dans un petit gobelet  

une vingtaine de petits placés dans un pondoir en filet.

après 24h 

Les bébés  qui viennent de naître, en compagnie d’un rescapé d’une ponte précédente,  plus vieux de 4 semaines, qui s’est débrouillé tout seul dans le bac des parents        

Les jeunes Hippocampus barbouri mesurent à la naissance 6-9 mm, moins d’un centimètre. Ils ressemblent aux adultes et n’ont pas de stade larvaire. Ils sont attirés par la lumière et ont tendance à se regrouper vers la surface au moment de la naissance. Il faut les nourrir très rapidement ; Comme ils ne mangent que des proies vivantes, l’idéal est de leur proposer du zooplancton, composé de brachions, de rotifères, et encore de copépodes, aliments parfaits pour leurs petites bouches.

Ne disposant malheureusement d’aucune souche de plancton, ils ont reçu des nauplii d’artémias : la production a été assurée par des éclosoirs permettant l’éclosion de centaines de nauplii chaque jour. Les jeunes doivent quasiment baigner dans un nuage de nourriture pour pouvoir manger tout le temps, sans perdre d’énergie à chasser. Ils sont excessivement goinfres… et avalent une quantité ahurissante de petits crustacés. Il faut faire attention de ne pas introduire les cystes non éclos ni de coquilles afin de leur éviter les occlusions intestinales. Pour varier un peu, j’ai distribué des cyclops dégelés et des copépodes vivants. Je leur donne à manger environ toutes les 2 heures 😉

Grâce aux distributions de nourriture très fréquentes et aux changements d’eau réguliers, les jeunes grandissent assez vite et prennent 2-3 mm par semaine.

J’utilise 2 à éclosoirs à Artémias pour obtenir les milliers de nauplii nécessaires. Il a fallu passer à 4 puis 5 éclosoirs pour  obtenir suffisament de nauplii !

      

Au  3ème mois ils mangent des petits mysis et artémias vivants et au bout de 5 mois ils mangent enfin des artémias entiers surgelés.

Ponte du 13 août vers 22h

.. 

le mâle était bien rond, il a laché plus de 25  jeunes. 

les 2 filets dans le bac des hippocampes
,    

Naissances de fin août 

Le mâle a pondu en 3 étapes, le soir du 28 août il a laché 12 jeunes. puis 5  le matin du 29 , et enfin une douzaine d’autres encore en fin d’après- midi . Il y a environ 30 bébés.
J’étais surprise  de voir les naissances étalées sur plus de 24 heures.

les jeunes hippos nés en fin août  après 3, 5 mois

 

Nourrissage :

Les 2 premières semaines ils ont été  nourris 8  fois  par jour avec des artémias éclos depuis 2-3 heures,

A la fin de la 2è semaine, le 3ème repas a été remplacé par une distribution de Cyclops dégelés enrichis avec 2 gouttes de vitamines liquides . Étonnamment ils se sont habitués très vite à cette nourriture inerte.

Dès la 3ème  semaine il a été nécessaire d’augmenter la distribution d’artémias et de les produire en plus grande quantité.  Un  repas est composé de Cyclops trempés dans des vitamines. Je donne au moins 2 fois par semaine des cyclops et copépodes vivants. Ils apprécient aussi les daphnies.

De la 6ème à la 12ème semaine : des artémias enrichis 3x jour + artémias surgelés hachés + cyclops. A la fin du 3ème mois ils manganet des artémias et mysis vivants  mais hésitent  devant le congelé

Dès le début du 4ème  mois :  2 fois par jour artémias enrichis et un repas composé d‘artémias surgelés hachés.

Trois semaines plus tard ils mangent 3 fois par jour des artémias dégelés et n’ont plus qu’une seule distribution quotidienne de nauplii enrichis.

Dès le 5ème mois les hippocampes arrivent à manger correctement les artémia surgelés entiers sans qu’il soit nécessaire de les hacher.

ils ont un mois

âgé de 3 mois 

.
Il n’ y a pas de pompe de brassage, uniquement 2 petites filtres cascades vides, sans masses filtrantes…pour agiter l’eau

Fin 2013, les bb de la première génération sont devenus  adultes, âgés de 18 mois environ et mangent toutes sortes de congelés, krill, artémias, œufs de homards, mysis…
Ils se sont reproduits à leur tour 😉
et au printemps 2016 les jeunes de l’été’15 se reproduisent eux aussi , c’est  la 3è génération qui naît chez moi 😉

Depuis  2004 les hippocampes figurent  à l’annexe 2 de la CITES, il est donc intéressant de tenter de les élever en aquarium pour limiter les prélèvements dans la nature.

printemps 2013
Jeune Hippocampe âgé de 24h

IMG 1824

24 heures

….  3ème jour

Distribution  de nauplii d’artémias

Ils sont âgés de 10 jours

âgés d’une semaine.


Ils ont un mois